Le patchwork seminole

La technique de patchwork seminole vient du peuple indien Séminole de la Floride. Vers le 19ième siècle les Séminoles s’habillaient avec des fourrures et décoraient leurs vêtements avec des bandes cousues réalisées avec du cuir coloré avec des plantes de la Géorgie et de la Pennsylvanie. Ils vivaient dans la région de la Géorgie. Vers 1830, ils déménagèrent vers la Floride et se tournèrent vers l’utilisation du tissu. Une fois par année, les Séminoles se rendaient à Miami via le fleuve ou ils troquaient des articles comme l’alligator ou des plumes de héron contre des rouleaux de tissu de coton. Ils continuèrent de colorer leurs tissus de la même manière qu’ils coloraient le cuir.

Patchwork seminole

Qu’est-ce que le patchwork seminole?

Les quatre éléments principaux du patchwork seminole sont :

  • Les couleurs contrastantes
  • La texture
  • Le rythme (mouvement)
  • Modèle (signification spéciale familiale, historique ou de la vie quotidienne ou religieuse)

Le patchwork seminole est fait à partir de bandes de tissus cousues parallèlement, puis ensuite coupés en transversal à divers degrés puis recousues pour être ensuite recoupé encore et recousues, parfois jusqu’à 7 fois afin d’obtenir un assemblage séquentiel d’un effet saisissant. Chaque motif écrit une « phrase » de l’époque Séminole. Chaque famille avait son type de « séquence seminole » comme signature.

La tribu Séminole et ses traditions existent toujours. Elle fait encore le commerce de cet art. Les Amish installés aux États-Unis au 18ième siècle, ont développé des techniques similaires aux patchworks des Séminoles, une de ces techniques est le Bargello.

Les techniques pour réaliser les patchworks seminoles sont les ancêtres des techniques de patchwork rapide d’aujourd’hui. Assemblé à la machine sans gabarits ou assemblages délicats, il est décoratif et très vite réalisé. Le patchwork seminole est certainement en lien avec l’arrivée de la machine à coudre dans leurs camps car la machine à coudre permet de faire ce type de travail qui demande que l’on puisse couper des coutures sans qu’elles se défassent.

Le patchwork Séminole a été généralement utilisé pour la robe traditionnelle, y compris de longues jupes des femmes et de grandes chemises en patchwork portées par les hommes. Même aujourd’hui, ces vêtements sont portés pour des occasions spéciales. Ces beaux motifs en patchwork Séminole finissent par devenir populaires dans les courtepointes d’aujourd’hui.

Le seminole en courtepointe peut conduire à de beaux dessins, souvent complexes. Cependant, lorsqu’elle est réduite à la technique de reconstituer la bande couramment utilisée, ils ne sont pas si difficiles. C’est une conception simple, cependant, le principe et la technique restent la même pour tous les modèles seminole.

Seriez-vous intéressé à apprendre le patchwork seminole?

Tags:

4 Réponses à “Le patchwork seminole”

  1. Éveline Gagné 13 juin 2013 at 16 h 05 min Permalink

    Le seminole est le genre de technique que j’aimerais apprendre lorsque j’aurai plus de temps libre. Pas très compliqué à apprendre, il me permettra sûrement de faire des beaux cadeaux à mes (futurs) petits-enfants. Merci de nous avoir fait connaître cette technique!

  2. Gisèle 22 juin 2013 at 10 h 54 min Permalink

    Le Séminole m’intéresse beaucoup car cette année cette technique fait partie d’un de nos concours d’artisanat. (Je suis formatrice en arts textiles au sein des CFQ – Cercles de Fermières du Québec)
    Je connais un peu la technique parce que j’en ai déjà confectionné sauf que je voudrais la retransmettre de la bonne façon.

    • Artigina 23 juin 2013 at 13 h 21 min Permalink

      Merci de vous intéresser à la technique, j’ai l’intention de l’approfondir cette année.
      C’est une belle technique qui offre beaucoup de possibilités.

    • Ginette Daoust 31 juillet 2013 at 17 h 42 min Permalink

      Bonjour
      C’est ma premiere visite sur votre site. Je recherche justement la technique Seminole, J’adore ces motifs et aussi le challenge d’en realiser. J’ai un modele de robe Seminole pour petite fille et je suis entrain de la realiser. Meme si c’est long, j’aime enormement tailler les bandes et m’amuse bien a leur donner forme.
      Je suis bien contente aussi de trouver des Québécoises qui s’y interesse.
      J’aimerais grandement etre formee a cette methode. J’aime les defi et apprendre de nouvelles choses et les partager aussi. Je vous dis au plaisir de se revoir su votre site. Merci de transmettre la technique du Seminol.
      Ps: j’ai aussi un livre sur le Bargelo dont je recherche actuellement. Si je trouve je vous propose de vous partager cette technique.

Laisser un commentaire